Simple Poche Reviews

Lire Simple Poche réservez maintenant en ligne. Vous pouvez également télécharger d’autres livres, magazines et aussi des bandes dessinées. Obtenez en ligne Simple Poche aujourd’hui. Vous recherchez Télécharger ou lisez Simple Poche gratuitement ..? profiter.

Simple Poche

======= >> CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER RESERVEZ LIGNE << =======

S’il vous plaît suivez l’étape d’instruction par étape jusqu’à ce que la finition pour obtenir Simple Poche gratuitement. Enjoy It !!

Télécharger le fichier PDF

Télécharger Simple Poche

Simple Poche Détails

Simple Poche

More 2211222811 Products

3 thoughts on “Simple Poche Reviews

  1. Anonymous
    2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
    5.0 étoiles sur 5
    et bien oui, 29 octobre 2017
    Par 
    De laval aude

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Simple Poche (Broché)
    et bien oui c’est bien
    j’ai acheté ce livre pour ma fille de 13 ans qui avait beaucoup aimé miss Charity du même auteur
    Vu le 4ème de couverture, elle ne voulait pas le lire… et donc je l’ai lu…. et je l’ai convaincu de le lire
    1. elle a beaucoup aimé
    2. elle l’a fait lire à sa sœur de 12 ans
    et elles en ont beaucoup parlé (on entends parfois à la maison des “oh oh vilains mots” bref des expressions du livre qui sont rentrées dans leur jargon
    donc probablement un livre qui les a marqué …
    Que demander de plus ???
  2. Anonymous
    3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
    5.0 étoiles sur 5
    entre rires et larmes j’adÖre !, 18 février 2012
    Par 
    LefsÖ (Neubiberg)

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Simple (Broché)
    Il est, à mon sens très difficile de ne pas aimer ce livre car il est difficile de ne pas se prendre d’affection pour ces deux frères que tout oppose mais qui ne sont rien l’un sans l’autre. Les personnages sont en effet, les pions majeurs de ce livre, bien que j’aime également beaucoup le style fluide et dynamique de Marie-Aude Murail.

    L’histoire est simple : ce sont deux frères qui réclament le droit de vivre ensemble. Alors que le plus vieux a 21 ans et est handicapé mental, le plus jeune est au lycée et souhaite devenir le pivot de famille, mais c’est loin d’être facile. Saura-t-il jouer ce rôle, quitte à perdre sa liberté ou son indépendance ? Quel est le regard des gens et les réactions autour de Simple ? Autant de questions dont on trouve quelques pistes de réponse à travers ce petit livre.

    La relation entre les deux frères est vraiment le cœur de cet ouvrage. On peut deviner toutes les émotions par lesquelles passe chacun des deux frères, que ce soit les bonnes comme les mauvaises car on a beau vouloir faire le bien, il n’est jamais facile d’abandonner ses envies, ses plaisirs voire même sa vie pour aider autrui, quand bien même il serait votre frère.
    On voit donc Kléber (le jeune frère) se débattre avec l’équilibre qu’il essaie de mettre en place, on voit Simple qui vit sa vie sans se poser de question, qui suit les conseils souvent mal avisés de son conseiller le plus précieux monsieur Pinpin ou encore qui par moment est extrêmement touchant d’intelligence !
    Les personnages secondaires sont également remarquables, chacun avec son histoire, chacun avec ses doutes et ses espoirs. J’ai beaucoup aimé Enzo qui sans l’air de rien mène son petit bout de chemin au contact de Simple, de même que monsieur Villedieu.

    Les thèmes qu’on trouve dans ce livre jeunesse sont la tolérance, le handicap, le regard des autres, autant de thèmes difficiles et importants qui peuvent et/ou doivent être abordés lors de cette période de la vie.

    Un très beau coup de cœur qui entre rires et larmes met du baume sur notre cœur contre les intempéries de l’hiver mais aussi de la vie !

  3. Anonymous
    5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
    5.0 étoiles sur 5
    Apologie de la simplicité, 10 avril 2011
    Par 
    (MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS)
      

    Guinea Pig

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Simple (Broché)
    “Simple” raconte une petite tranche de vie de deux frères, Kléber, 17 ans et Simple, 22 ans, handicapé mental, incapable de vivre seul.
    Leur mère est morte, le père s’est remarié, sa jeune femme est enceinte et Simple est de trop dans cette nouvelle famille. Kléber décide de s’installer à Paris avec son frère, pour suivre son année de Terminale dans le lycée de son choix, profitant de l’aide financière de leur père, qui accepte de le laisser “tenter le coup”.
    Après quelques recherches infructueuses, Kléber trouve une colocation, convaincant de justesse les quelques étudiants de les accepter parmi eux – ceux-ci cédant plus ou moins facilement, souhaitant se montrer grands et généreux (sentiment fortement entaché d’un vague sentiment de culpabilité).

    Veiller sur Simple (incapable de s’occuper de lui-même, inventif dans ses bêtises et absolument dénué de toute inhibition sociale) n’est pas une sinécure. J’ai beaucoup aimé la façon drôle et libérée que choisit l’auteur pour nous faire ressentir les sentiments de Kléber pour son frère aîné/petit frère de trois ans : tendresse, exaspération, amusement, ras-le-bol, découragement, fierté, sens disproportionné des responsabilités, mémoire de sa mère, lien fraternel…

    Le ton du livre est très drôle, et les aventures cocasses, mélange de drôlerie et de tristesse, s’enchaînent. Et si la situation et son dénouement sont idéalisés (ceci malgré les fréquents rappels “pratiques” de la difficulté d’être tout simplement différent), j’estime que ce livre remplit parfaitement son office : faire sourire (les petits et les grands) et réfléchir (les petits surtout).

    L’immense atout de Simple est pour moi de faire comprendre à quel point il est profondément injuste de s’arrêter au trait le plus caractéristique d’une personne pour la juger d’emblée : couleur de peau, situation socio-professionnelle, nationalité, sexe, origine, aspect physique, handicap.
    “Simple” est bien l’histoire de Simple ; c’est lui le personnage principal, et sa personnalité est la plus complexe, la plus fine et la plus émouvante de ce livre (qui offre pourtant quels portraits intéressants).
    Bien qu’il ait a priori “trois ans d’âge mental, trois ans et demie dans les jours fastes”, sa personnalité est bien plus complexe que celle d’un enfant de cet âge. Simple a vécu 22 ans, dont une bonne partie de ces années en ayant conscience de sa différence et de l’impact de celle-ci sur son entourage.
    Simple, dans ce petit roman, est un catalyseur, l’outil qui permet de faire ressortir le meilleur – ou le pire – des personnages. Leur capacité à comprendre – ou non – que Simple est une personne et non pas exclusivement un handicapé mental (ou “dé-bi-le” ou “i-d-i-ot”) est l’essence du récit.
    Simple n’est pas simple. Il juge et condamne, par exemple en refusant à certaines personnes le droit de lui parler de son lapin doudou comme d’un personne, ou en inventant un langage imaginaire pour son propre amusement (puis en en abusant, pour exaspérer ceux qu’il n’aime pas ; et ça marche !).

    Le pari de Marie-Aude Murail est réussi. A la maison, Simple est une star ; “oh, oh, vilain mot” et “vilain broquigno” sont passés dans les annales.
    Bien sûr, la majorité des handicaps mentaux sont certainement bien moins “romançables”. Mais faire d’un jeune homme de trois ans d’âge mental un personnage inoubliable dans l’esprit de mes enfants est bien un petit pas en avant vers la tolérance – la plus belle et la plus noble qualité pour vivre au sein d’une société.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *